Etanchéité

Le contrôle étanchéité est destiné aux appareils travaillant sous vide ou sous pression devant garantir une étanchéité afin de confiner un fluide ou protéger un process.

exemple Image à la Une

Un contrôle étanchéité a pour objectif de vérifier ou de quantifier le flux gazeux passant par les fuites de l’objet contrôlé, ou encore de localiser les défauts d’étanchéité sur l’objet contrôlé.

Comment fonctionne le contrôle étanchéité ?

La caractéristique de non-étanchéité d’une paroi est le passage d’un fluide d’un côté à l’autre d’une paroi.

L’étanchéité d’un objet est exprimée en termes de flux de fuite en unités de flux gazeux (Pa. m3.s-1), dans des conditions de pression, de température, et pour un gaz donné.

Le contrôle d’étanchéité peut être global (exemple : appareil chaudronné) ou ponctuel (exemple : soudure, joint, raccord…).

L’étanchéité exigée d’un objet est liée à la fonction de l’objet.

Certaines techniques de contrôle étanchéité peuvent mettre en évidence, sur une pièce à contrôler, un flux gazeux de 1 cm3 de gaz mesuré à la pression unitaire, en plusieurs dizaines d’années.

Le contrôle étanchéité est utilisé dans les industries nucléaires, pétrochimiques, aéronautiques, spatiales, pharmaceutiques, de recherches dans le domaine du vide industriel jusqu’à l’ultravide.

Différentes méthodes et techniques de contrôle étanchéité peuvent être mises en œuvre :

  • Le contrôle à la bulle
  • Le contrôle par Mesure de Variation de Pression
  • Le contrôle à l’aide de gaz traceur :
    • Le contrôle à l’hélium sous vide
    • Le contrôle par ressuage hélium
    • Le contrôle par reniflage de gaz (hélium, hydrogène, halogènes…)
    • Le contrôle par reniflage accumulation de gaz
    • Le contrôle à l’ammoniac
  • Le contrôle de classification des enceintes de confinement

Fiche de cursus de formation recommandé

Catalogue2020-IFAT-bded 101