• Courants de Foucault

  • La technique de contrôle non destructif par courants de Foucault se base sur le phénomène d’induction électromagnétique se produisant sur tous les matériaux métalliques (conducteurs de l’électricité) en présence d’un champ magnétique alternatif.

    La technique est très simple dans son application et n’impose pas de contact entre le capteur (bobinages) et l’échantillon à contrôler ce qui peut favoriser des vitesses de contrôles élevées en production et évite l’utilisation de produits polluants ou irritants pour les opérateurs.

    Principe : sur un matériau conducteur excité par une bobine alimentée en courant alternatif (fréquence variable), un courant induit appelé courants de Foucault  sous forme de nappes apparaît en surface de pièce et jusqu’à quelques mm de profondeur.

    Ces courants induits vont à leur tour produire un champ magnétique s’opposant au champ inducteur au niveau de la bobine d’excitation.

    Une lecture de l’impédance de la bobine aboutira à mesurer indirectement toutes variations des courants de Foucault dans le matériau (influencées par des variations de conductivité électrique, de perméabilité magnétique, distance capteur – pièce, discontinuités, …).

    Cette technique propose un large éventail de contrôles non destructifs comprenant la recherche de discontinuités, mesure de conductivité, tri matière, mesure de revêtement conducteurs ou non, …

    Le contrôle par courants induits est couramment utilisé dans les industries sidérurgiques (contrôle des produits longs), nucléaire et pétrochimique (contrôle du faisceau tubulaire des échangeurs de chaleurs), aéronautique (fissure de fatigue et épaisseur de revêtement), automobile, …